PREVIEW SKI ALPIN COUPE DU MONDE FEMMES 2020/2021

avatar
Posté par
VPronos
PREVIEW SKI ALPIN COUPE DU MONDE FEMMES 2020/2021

L'analyse

L’attente est presque terminé. Le week-end d’ouverture de la Coupe du monde à Sölden c’est demain ! Le glacier Rettenbach est recouvert de neige et prêt à lancer la saison de la Coupe du monde alpin Audi FIS 2020/21 du 17 au 18 octobre 2020 avec pour commencer les dames dès demain.

Mais avant tout commençons par présenter un peu les favorites cette année pour le gros globe de cristal.

Je vous reprends l’explicatif des épreuves que j’avais déjà mis dans la preview hommes :

Descente 


La descente est la plus vieille discipline sportive du ski alpin et est surnommée aujourd'hui la « discipline reine ». C'est la discipline la plus rapide et ses parcours sont les plus longs des épreuves de ski alpin.

Super-G


Avec la descente, le Super-G (abréviation de l’anglais "Super Giant Slalom", super slalom géant) est une des deux épreuves de vitesse. On skie généralement sur la même piste que la descente, mais on y ajoute plus de courbes et de portes. Le parcours est tout aussi difficile mais moins rapide. C’est un compromis entre descente et géant.

Slalom géant


Première discipline technique, c’est une épreuve qui se déroule en deux manches durant laquelle les athlètes enchaînent des passage de portes plus ou moins régulières.
A l’issu de la première manche, seul les 30 premiers sont qualifiés (au temps), ils conservent leur temps au départ de la deuxième manche, dont le tracé est modifié entre temps, et l’addition des deux manches donne le vainqueur final.
Partir dans les premiers pour la deuxième manche peut être un avantage en cas de conditions climatiques changeantes, ou une pistes dont la neige à du mal à tenir.
Pour ce facteur, il faut idéalement avoir beaucoup de coureurs intercalés entre sa position et la première place, avec le moins de temps possible.

Slalom (aussi appelé "slalom spécial")


C’est l’épreuve la plus technique du Ski Alpin. Les portes sont des piquets, ces derniers sont souples de telle manière à ce que les skieurs puissent frapper dedans avec leurs bâtons, ou avec leur protèges tibias. C’est une discipline où la coordination et une bonne réflexologie est importante.
Le slalom se déroule également en deux manches.
A l’issu de la première manche, seul les 30 premiers sont qualifiés (au temps), ils conservent leur temps au départ de la deuxième manche, dont le tracé est modifié entre temps, et l’addition des deux manches donne le vainqueur final.
Partir dans les premiers pour la deuxième manche peut être un avantage en cas de conditions climatiques changeantes, ou une pistes dont la neige à du mal à tenir.
Pour ce facteur, il faut idéalement avoir beaucoup de coureurs intercalés entre sa position et la première place, avec le moins de temps possible.

Super-combiné (aussi appelé combiné)


Cette épreuve mélange une épreuve de slalom et une descente, elle récompense les skieurs les plus polyvalents, mais est également très décrié par les spécialités de la vitesse qui sont désavantagés vis à vis des spécialistes du slalom.


La grosse surprise cette année, c’est le retrait du combiné. Cette épreuve particulièrement intéressante depuis ses modifications l’année dernière permettaient aux skieurs les plus polyvalents de prendre d’importants points face à des skieurs plus typés sur une seule discipline..


Aujourd’hui nous avons clairement 3 favorites pour le gros globe de cristal :

Mikaëla Shiffrin

Véritable monstre du ski alpin, l’Américaine à tout gagner. Seule skieuse de l'histoire à compter quatre titres mondiaux gagnés d'affilée dans une discipline, triple gagnante du classement général de la Coupe du monde, recordwoman du nombre de premières places en slalom et de victoires en une saison sur le circuit mondial.
Bref, je pourrai continuer encore quelques lignes pour énuméré le palmarès de la reine du ski alpin.
Mais cette année c’est un peu différent, l’américaine a perdu son papa brutalement en milieu de saison dernière, ce qui l’a complètement anéantie.
Très fusionnels tous les deux, c’était également son entraîneur et elle n’a pas rechaussé les skis depuis, elle ne les remettra pas non plus à Solden.
On ne sait pas trop où en est l’Américaine qui est un peu dans la même situation que le jeune retraité Marcel Hirscher. Ils ont tous les deux tout gagnés, elle s’interroge sur la suite de sa carrière et va continuer à courir pour son père car c’est ce qu’il aurait voulu disait-elle récemment dans une interview. C’est difficile donc de la propulsé grande favorite cette année, bien que sur le papier sa marge est tellement énorme elle qui domine quasiment toutes les disciplines. Blessé au dos elle sera absente à cause de ce dernier.

Alors avec une côte à 1.5 c’est sans hésité que je passe. Elle n’a plus la marche qu’elle avait les saisons précédentes, et cette année avec le contexte sanitaire, chaque étape de coupe du monde va être importante.

Petra Vhlova

Elle est là pour moi la favorite cette saison. 3ème du général la saison passé, la slovaque a néanmoins eu pas mal de soucis cet été. Malade, puis opéré des sinus, elle a vu sa préparation modifié est elle n’était pas sûr être à 100% pour Soelden.
Mais Ă  priori la championne Slovaque est prĂŞte.
Grande spécialiste également du slalom, c’est d’ailleurs la seule qui a réussi à battre l’Américaine, et cette dernière réussit à bien lui poser des problèmes dans la discipline où elle régnait d’une main de fer les saisons précédentes. La slovaque est pour moi la première menace pour Shiffrin, car elle a montré qu’elle s’était nettement amélioré dans les disciplines de vitesse. Premièrement en géant où elle fait désormais partie des meilleures, puis en Super-G et dans une moindre mesure en descente. La Slovaque a vraiment développé sa capacité à polyvalente, et avec un Shiffrin qui est peut être à 90% cela pourrait jouer cette année.
Très discrète, à l’image de Kristoffersen c’est bien le profil qui peut aller détrôner Shiffrin.

Federica Brignone

La tenante du titre, première italienne a remporté un gros globe de cristal, elle sera également une sérieuse outsider à la victoire finale. Victorieuse l’année dernière, grâce à l’arrêt prématuré de Shiffrin, l’Italienne n’a pas démérité. Auteure d’une saison en vitesse parfaite, elle a su passer un cap en géant, où, absolument personne ne l’attendait à un tel niveau.
Désormais parmis les 5 meilleures de la discipline, seul le slalom ne lui réussit pas.
Mais avec un calendrier à l’image des hommes favorisé pour les spécialistes, à choisir entre elle est Vhlova je prend Vhlova qui à un profil plus complet car cette dernière peut s’aligner en descente, ce qu’est incapable de faire l’Italienne.


Wendy Holdener

La suissesse spécialiste également des épreuves techniques apparaît comme la première outsider au podium. 6ème la saison passée, elle à un profil également assez complet, spécialiste du slalom, elle est aussi capable de performer en slalom géant, et dans les super-G les plus techniques. Mais malgré tout je pense que ce sera bien trop difficile pour elle, elle n’est plus au top dans aucune discipline et en slalom la concurrence est rude avec notamment l’arrivé de jeunes coureuses qui bousculent les anciennes leaders.
A cela s’ajoute sa blessure au péroné qui l’ont privé de 15 jours de préparation juste avant le début de la saison. Soelden sera un vrai test pour elle mais je n’en fais pas un danger principale comparé à ce que veulent nous dire les côtes.

Corine Suter

La grande dame de la vitesse la saison dernière, elle a su profité de l’absence de Sofia Goggia et de sa mauvaise saison dans les disciplines de vitesse pour s’imposer comme numéro 1 incontestée.
Glanant dans le même temps 837 points en remportant les 2 classement de vitesse (descente et super-G). Impressionnante dans ces deux disciplines la suissesse ne s’aligne en revanche nulle part ailleurs, même pas en géant. Ce qui devrait peut être changer cette saison avec des objectifs revus à la hausse pour le général.
Difficile de faire de Suter un danger, car la saison passĂ© Ă©tait vraiment la saison parfaite pour elle dans les deux disciplines de vitesse, je ne pense pas qu’elle pourra refaire une telle saison. Si sa prĂ©paration en gĂ©ant lui permet de venir grappiller quelques prĂ©cieux points, alors pourquoi pas ?  Mais avec un calendrier une nouvelle fois Ă  la faveur des techniciennes je ne prĂ©fère pas m’aventurer sur ce spot.

Marta Bassino 


La deuxième italienne de cette preview, la spĂ©cialiste du slalom gĂ©ant, avec 817 points la saison passĂ©, la jeune Italienne a surpris pas mal de monde avec un tel cumul de points. Parmis les meilleures en slalom gĂ©ant (4ème), et dans les top 10 des Ă©preuves de vitesse elle a vraiment montrĂ© de belle chose, et surtout Ă  fait preuve d’une grande rĂ©gularitĂ©. C’est mon coup de coeur et mon pick outsider pour cette annĂ©e, je la vois bien se hisser dans le top 5, je pense que plus sera trop juste car elle ne s’aligne pas en slalom, et cette annĂ©e on en compte pas moins de 9. En revanche de part sa rĂ©gularitĂ© et très certainement de beaux progrès en descente elle apparaĂ®t pour moi une sĂ©rieuse outsider. 



Sofia Goggia

Troisième italienne, la spécialiste des épreuves de vitesse avait subi une grosse blessure la saison passé courant Janvier après une chute à Garmisch, qui lui a value un fracture du ménisque.
Je trouve que malheureusement on n’a jamais pu voir tout son potentiel sur une saison, elle qui cumule énormément de blessures… Et pourtant, elle a tout et a déjà battu les meilleures en vitesse, (Vonn et Shiffrin). Mais ses blessures à répétition et sa saison passé assez moyenne me laisse sur ma faim, à cela s’ajoute une nouvelle fois la contrainte du calendrier qui ne l’avantage pas.

Lara Gut


Une championne qui arrive en fin de carrière, la suissesse spécialiste des épreuves de vitesse devrait une nouvelle fois se hisser facilement dans le top 10 cette année, mais il faudra être tranchante dès le début si elle veut pouvoir jouer avec les meilleures, elle qui est animé par le ski depuis déjà de nombreuses années. Je trouve qu’elle n’arrive pas encore à exploiter tout son potentiel et que c’est vraiment dommage quant on connaît les qualités de l'athlète.



Derrière je vois vraiment Katharina Liensberger passer un cap cette année, la spéicaliste des épreuves techniques ne peut que progresser avec un tel calendrier et je pense vriament la voir jouer dans les premières places cette saison (top 10). Je pense aussi à Ledecka et sa fougue pour venir créer la surprise et redistribuer les cartes en descente, ou encore à Swenn Laarson en slalom. Sans oublier la talentueuse Robinson qui a toute sa carrière devant elle.

Bien sûr j’ai oublié, volontairement, pas mal d’athlètes car le but de cette preview est de présenter les filles avec le plus de chances de victoire au général cette saison, mais comme chez les hommes il ne faut pas oublier que les préparations ont été modifiées avec le COVID et que nous avons pas mal d’inconnus notamment sur la grandissime favorite Shiffrin.

Je pense que la saison chez les dames sera particulièrement intéressante à suivre et que nous aurons un très beau duel pour la première place entre les 3 premières athlètes que j’ai présenté plus haut. Car pour moi les côtes sont assez généreuses pour la Slovaque et l’Italienne.

Très attiré par la côte de la Slovaque je suis obligé de la tenter, elle est pour moi l’athlète la plus complète après Shiffrin, j’aurai bien Brignone si nous avions eu un calendrier avec moins de slaloms, mais ca n’est pas le cas et c’est un élément qui pèse pour beaucoup !

Si la lecture vous as plus n’hĂ©sitez pas Ă  me faire un retour, et Ă  retweeter ! 


Nos pronostics

Intitulé Côte Mise Où Parier
Vhlova remporte le gros globe 6.75 1.5%

Les derniers pronostics