PREVIEW BIATHLON COUPE DU MONDE FEMMES 2020/2021

avatar
Posté par
VPronos
PREVIEW BIATHLON COUPE DU MONDE FEMMES 2020/2021

L'analyse

Une densitĂ© comme on en a jamais vu? 


Beaucoup de choses pour cette saison féminine.

Les cartes sont rebattus, ça fait très longtemps que nous n’avions pas eu une telle densité chez les dames. Elles sont nombreuses à rêver du Globe cette année, et pour soulever le globe de cristal, il faudra être régulière toute la saison car aucune n’a de marge cette saison.
D’autant plus avec les possibles annulations, tous les scénarios sont jouables.
On a récemment appris que la dernière étape de Pékin était également annulée.


Un troisième globe italien ?


Quand on parle Italienne et biathlon, on pense directement à Dorothea Wierer. Avec déjà 2 gros globes en poche, Wierer est certainement la biathlète la plus complète encore une fois cette saison. Après avoir élevé son niveau de ski depuis maintenant 2 saisons, et un tir toujours aussi précis (82.7% l’année dernière, 85.4% il y a 2 ans) elle apparaît sur le papier comme la favorite logique cette année. Mais, Dorothea a sû profiter de 2 saisons consécutives sans maladie, et c’est vraiment grâce à ça qu’elle a pu glaner 2 gros globes, elle qui les années précédentes avait souvent des coups de mous au cours de la saison.
Après une grosse période de doute en sortie de saison quant à son avenir, et ses objectifs, elle a confirmé qu’elle repartait pour au moins 2 ans avec toujours de gros objectifs en tête.
7ème sur le skis l’année dernière, sa vitesse d’exécution au tir lui permet souvent de gagner du temps, mais surtout de mettre la pression à ses adversaires lors de confrontations directes. Cette année sa côte est, je la trouve trop basse pour la jouer une nouvelle fois.
Je l’avais eu à 13 il y a 2 ans, et à 6.5 l’année dernière, à 4 je ne m’y aventure pas et vous allez comprendre pourquoi.

Mais côté Italie on oublie vite Lisa Vitozzi, dauphine de sa compatriote il y a 2 ans, la plus jeune des deux a connu une saison 2019/2020 très compliquée. Excellent tout l’été, elle faisait peur à toutes les autres filles en arrivant sur les premières étapes de coupe du monde.
Mais un souci dans sa préparation en a voulu autrement et elle a complètement dégringolé, malgré une fin de saison vraiment encourageante le mal était déjà fait.
Cette saison, elle a tout changé. Carabine, ski, préparation physique.
Mais surtout un préparateur mental. Elle fait très peu de bruit, mais on voit sur ses réseaux sociaux que l’Italienne est affûté, grande travailleuse elle a tout remis à 0.
Le tir a été le plus gros problème, car elle est passée en une saison de 89%, à 80% sans vraiment l’expliquer. Sa vitesse à ski n’a pas vraiment diminué en comparaison, bien que c’était légèrement en deçà ce qui s’explique logiquement par plus de tours de pénalités, donc, plus de fatigue. Et des courses finies à 80% quand elle se bat pour un top 20 la motivation n’est pas la même que pour une première place comme elle le faisait il y a deux ans.
10ème l’annĂ©e dernière, je suis persuadĂ© qu’on la retrouvera dans les 3 premières places cette annĂ©e. Son gros travail sur le pas de tir devrait lui permettre de rejouer avec les meilleures, elle qui n’a pas de mal Ă  boucler les fins de saisons.  


La menace norvégienne


Olsbu, Eckhoff et Tandrevolt.

Marte Olsbu Roiseland d’abord. 5ème l’année dernière avec un résultat en trompe-l'œil car elle a loupé quelques étapes, la Norvégienne apparaît pour les fans de biathlon comme la menace numéro 1.
Monstrueuse sur les skis l’année dernière (première) elle a devancée excusez du peu la spécialiste Denise Herrmann. Côté tir, oubliez la Olsbu qui passait difficilement les 80% de moyenne, l’année passé c’était du 85%, et je pense que cette année on sera encore dans ces eaux. La reine des mondiaux d’Antholz, avait axé sa préparation sur ces derniers après un saison tronqué et un objectif de classement général mis de côté.
Cette saison, il est question de se battre pour le gros globe, mais frappé par pas mal de maladies elle ne sait pas encore si physiquement elle pourra lutter toute une saison.
Quoi qu’il en soit, en prenant ses statistiques, elle est de loin la favorite cette saison.

Tiril Eckhoff apparaît ensuite comme la deuxième menace. Deuxième l’année dernière à seulement 7 points de Dorothea Wierer, elle s’est faite dépasser par l’Italienne lors de la dernière étape de coupe du monde de Kontiolahti, au terme de deux très mauvaises courses.
La NorvĂ©gienne, ultra rapide Ă  skis depuis plusieurs saisons, avait rĂ©ussi Ă  enfin,  depuis 1 saison et demie, corriger ses travers au tir.
Elle avait tout de la favorite parfaite la saison dernière et cette année encore elle semble une nouvelle fois bien armée pour aller se battre pour le Globe. Passant de 75% au tir à 82% la saison dernière, je pense que cette année ce sera autour de 83.5% qu’on devrait retrouver la Norvégienne. Toujours dans les meilleures fondeuses, elle manque cruellement de régularité et à souvent tendance à complètement passer à côté de ses tirs.
Il manque toujours un petit quelque chose à Eckhoff pour enfin soulever le Globe qu’elle mériterait. Cette année, je pense que le fait que le plateau soit si dense ne l'avantage pas. Car chaque faute coûte très cher tellement le plateau est dense.

Ingrid Tandrevold, la plus jeune des NorvĂ©giennes, m'avait particulièrement marquĂ© il y a 2 saisons. Et pour cause, elle avait fait preuve d’une incroyable rĂ©gularitĂ©. Elle a confirmĂ© la saison dernière avec une belle 7ème place du gĂ©nĂ©ral. Une vitesse Ă  ski parmis les meilleures (12ème)x un tir toujours trop juste avec seulement 83% bien que relativement rapide sur ce dernier cette moyenne ne lui permet pas de rivaliser avec les plus fortes. La spĂ©cialiste de la poursuite a connu une Ă©norme dĂ©ception en ski roller cet Ă©tĂ©, terminant en pleurs dans les bras de sa compatriote Tiril Eckhoff, elle dit avoir beaucoup appris. Changement de carabine, et elle a tout revu de son tir debout qui lui posait tant de problèmes. 

Déjà l’année dernière je l’annonçait dans le top 10. Cette année encore, je la vois dans le top 5 et pourquoi pas monter sur la boîte elle qui pourrait profiter de la bataille devant pour tirer sa carte du jeu.


La confirmation ?


Hanna Oeberg un nom dont on a entendu parler au JO 2018, sorti de presque nul part elle était venu chercher une médaille d’or. C’est, je pense, l’athlète la plus complète avec Wierer.
Excellent derrière la carabine, elle ne cesse de s’améliorer sur la piste, et cette année pourrait bien être la bonne. 4ème l’année dernière à seulement 50 points de l’Italienne, Oeberg a tout pour aller chercher un premier gros Globe. Il y a quelques jours elle a confirmé lors des premières courses de la saison (comptant pour les sélections nationales) qu’elle était prête. Alors certes, le plateau était très faible mais on a vu que sur les skis ça allait vite. Stina Nilsson faisait ses débuts en compétition l’ancienne fondeuse était quasiment dans les mêmes temps de ski que la spécialiste du biathlon.
Elle fait peur à beaucoup de protagonistes, et pour cause elle n’a pas de point faible. Je la vois clairement dans le top 3 cette année et pourquoi pas aller décrocher le globe ?

La force tranquille


Comment mieux définir Franziska Preuss ? Solide à ski, excellente derrière la carabine, l’Allemande a montré qu’elle était vraiment une sérieuse candidate au général à mon sens.
Elle a toutes les qualités pour, sportivement parlant.
6ème du général la saison dernière, elle peut s’appuyer sur un excellent tir (87% de moyenne) et des temps de skis largement corrects qui lui permettent de tenir tête aux meilleures.

Preuss c’est une athlète qui monte en puissance au fil de la saison, et qui fonctionne à la confiance. Elle le déclarait récemment à l’IBU et ça se voit dans ses résultats sur une saison.
Malheureusement, cette dernière a souvent des soucis de santé, et loupe souvent de précieux points. Bien que ses résultats en skis soient corrects, elle reste trop loin des meilleures pour rêver de victoire. Sur un 10 kilomètres elle perd en moyenne 1 minute sur la meilleure fondeuse Denise Herrmann (soit 400 mètres), 30 secondes sur Wierer la tenante du globe.
Avec le travail physique effectué cet été, et sa stabilité derrière la carabine, je pense vraiment que Preuss peut rivaliser avec les meilleures sur toute une saison. Il lui faut en revanche ne pas avoir de soucis de santé.



De sérieuses outsiders


Derrière les favorites évidentes, on retrouve quelques filles à qui il ne manque pas grand-chose pour venir lutter sur une saison, notamment les françaises qui seront dans le groupe de chasse.

Julia Simon avec une victoire la saison dernière Julia a passé un cap.
8ème du classement général avec 551 points, elle est parmi les athlètes les plus rapides du circuit féminin mais sur le pas de tir c’est souvent quitte ou double. Avec seulement 75% sur ses couchés et 78% sur ses debout quelque chose n’allait pas. Son axe de travail principal a donc été le tir cet été, mais elle a une base physique solide qui lui a permis de tenir toute une saison ce qui est essentiel pour rêver de classement général.


Justine Braisaz son objectif cette année ? Une place dans le top 5. Est-ce que j’y crois ? Oui, mais il faudra compter sur un peu de chance.
Ce qui posait pas mal de soucis à notre tricolore, c’était la confiance en soi, elle n’était jamais au rendez-vous quand elle était attendue. Elle a fait un gros travail sur elle-même cet été, elle dit avoir beaucoup progressé mais attend de voir ce que cela donnera avec un dossard sur le dos.
Capable du meilleur, et du pire comme en tĂ©moigne sa 83ème place sur le sprint l’annĂ©e dernière, et 2 jours plus tard elle remporte l'individuel d'Ostersund. 

“Le changement de coach au tir avec le retour de Jean Paul Giachino me change. On passe d’un vrai technicien avec une personne qui est plus dans l’énergie, le combat, je me sens en phase avec lui.”


Paulina Fialova, le flop de l’année dernière ? 6ème il y a 2 ans, la slovaque avait terminé la saison 2018 sur un énorme rythme et on l’attendait vraiment au tournant après la retraite de Kuzmina. Mais malheureusement,elle n’est pas du tout confirmée au contraire elle a reculé à tous les niveaux en commençant par sa place du général l’année dernière avec près de 200 points en moins par rapport à sa meilleure saison.
On a peu d’info sur sur le team Slovaque cette année, je pense personnellement que Fialkova est une fille très complète qui devrait sans surprise réintégrer le top 10 cette saison.

Marketa Davidova continue son ascension, la Tchèque de 23 ans est également une athlète très complète qui devrait pouvoir jouer très bientôt le classement général.
Particulièrement adepte des formats en confrontation directe, elle réussit parfaitement en sprint et en individuel notamment grâce à des très bonnes qualités de fondeur. Particulièrement à l’aise au tir couché (86%), le debout est un fléau pour elle (73%), à cela s’ajoute des temps de tirs assez lent (en moyenne 35 secondes) c’est 10 de plus que les meilleures.
Elle reste néanmoins très complète, et sait performer sur une saison entière ce qui lui faut sa 14ème place l’année dernière du général. Sans surprise, elle sera dans le top 10 cette année.
Derrière je pourrai encore continuer avec quelques autres noms comme Linn Persson, Lena Hacki qui ont réussi de très belles choses sur des courses d’un jour.

Je ne parle pas de Nilsson car pour moi aucune chance cette année. Et je ne comprend absolument pas son statut de favorite pour les bookmakers.


La fille que j’attend réellement au tournant c’est Lisa Vittozzi, tout le monde semble l’avoir oublié et pourtant... C’est elle qui était à la bataille pour le globe il y a 2 ans, c’est elle qui est remonté en puissance tout au long de la dernière saison.
Avec un profil assez similaire, Preuss peut Ă©galement venir tirer son Ă©pingle du jeu.


Bien que les 4 grandes favorites à savoir Herrmann, Olsbu ,Eckhoff et Wierer semblent vraiment un cran au dessus je n’en oublie pas ces 2 là qui pourraient également venir créer la surprise elles qui n’ont pas vraiment de pression cette année.

Nos pronostics

Intitulé Côte Mise Où Parier
Vitozzi remporte le général 14 0.5%
Preuss podium 9 0.5%
Vitozzi podium 3.5 1.5%
Oeberg remporte le génral 5.5 1%
Oeberg podium 2.1 1.5%
Simon podium 12 0.25%

Sondage

Qui remportera le classement général de biathlon chez les femmes?

Wierer

Vitozzi

Olsbu

Eckhoff

Oeberg

Preuss

Une autre athlète

Vous devez être connecté pour voter

Les derniers pronostics