Ski Alpin - Preview femmes 2021/2022

avatar
Posté par
VPronos

L'analyse

La saison de ski alpin 2021/2022 sera cette année marquée par les Jeux Olympiques de Pékin qui auront lieu du 4 au 20 février 2022.

Avant cela, nous attend une belle saison de ski Alpin  qui dĂ©butera comme avec l’épreuve de Soelden le 23 & 24 Octobre 2021.
Voici le calendrier fĂ©minin pour cette saison 2021-2022 : 



Cette année, avec Shiffrin en retrait depuis maintenant une saison et demie, et un niveau particuliÚrement élevé sur le plateau féminin, il est compliqué de donner une réelle favorite.
D’autant plus que cette saison, la FIS a enfin pris la dĂ©cision de rĂ©Ă©quilibrer le calendrier avec un nombre d’épreuves techniques Ă©gal au nombre d’épreuves de vitesse.
L’an passĂ© encore, la coupe du monde fĂ©minine s’est terminĂ©e avec 18 courses techniques, incluant slalom et gĂ©ant, pour seulement 13 Ă©preuves de vitesse incluant descente et Super-G.
Les voix se sont Ă©levĂ©es l’annĂ©e passĂ©, Ă  commencer par la dauphine du classement gĂ©nĂ©ral, Lara Gut : “Comment parler d’équitĂ© avec une telle diffĂ©rence ? Et en plus les Ă©preuves de vitesse possĂšdent un risque d’annulation Ă©levĂ©es’. On ne peut que difficilement ĂȘtre d’accord avec la suissesse quand on sait que les Ă©preuves de vitesse en plus d’ĂȘtre plus propices aux annulations, de part l'exigence mĂ©tĂ©orologique que demande ces derniĂšres, sont Ă©galement les plus propices aux blessures.
Marco Odermatt qui Ă©tait jusqu’au bout du match pour le gros globe avec Alexis Pinturault, s’est Ă©galement posĂ© des questions “On peut se demander s' il est correct d’avoir six descentes pour onze slaloms ?”.
Cette année, ce haussement de ton de la part de plusieurs athlÚtes à trouver écho vis -à -vis de la FIS (Fédération Internationale de Ski) qui a complÚtement revu son calendrier cette année.

Chez les dames, on comptera cette saison 9 courses par discipline, une véritable équité dans les 4 disciplines que sont la descente, le super-G, le géant et le slalom.
Les cartes sont complĂštement redistribuĂ©es, et cette saison les filles qui n’auraient en temps rĂ©el jamais pu prĂ©tendre au gĂ©nĂ©ral, pourraient bien revoir leurs plans, d’autant plus si quelques annulations viennent complĂštement rebalancer les dĂ©s.


Qui pour succéder à Petra Vlhova ?


La saison derniĂšre avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© un succĂšs dans le choix de la vainqueur du gros globe, Ă  savoir Petra Vhlova. Cette annĂ©e c’est encore plus compliquĂ© de dĂ©gager une favorite et je vais faire un tour d’horizon de chacune des principales concurrentes au titre cette annĂ©e. 



Mikaela Shifrin 

Absente sur la fin de saison 2020, Shiffrin Ă©tait complĂštement abattue aprĂšs le dĂ©cĂšs de son papa, qui Ă©tait aussi son coach et son mentor. Elle est revenue sur la saison derniĂšre, sans vraiment ĂȘtre prĂȘte, mais avec seulement quelques participations et de nombreuses impasses, elle s’est offert une jolie 4Ăšme place, plusieurs victoires sur la coupe du monde et un titre de championne du monde de combinĂ©.
Beaucoup de doutes planaient quant Ă  la suite de sa carriĂšre, et sa vision complĂštement changĂ©e du ski aprĂšs le dĂ©cĂšs de son pĂšre. Sa rupture avec Mathieu Faivre le skieur français n’a pas non plus aidĂ© l’AmĂ©ricaine. Repartie de plus belle sur la fin de saison, elle disait elle-mĂȘme avoir retrouvĂ© la joie de skier. Je suis assez confiant sur le fait qu’elle ne continuera pas pour venir faire des places d’honneur cette annĂ©e.

Elle reste la skieuse la plus polyvalente du circuit, complĂštement capable de gagner dans absolument toutes les conditions et toutes les disciplines. On a vu une certaine rĂ©gression sur le slalom l’annĂ©e derniĂšre, mais peut-on vraiment parler de rĂ©gression quand on voit le niveau gĂ©nĂ©ral en slalom ? Vhlova, Liensberger, Gisin et sa plus vieille rivale Holdener lui donnent tellement de fil Ă  retordre, et rarement il y a eu un tel plateau en coupe du monde de slalom. 

Shiffrin n’a jamais rĂ©ellement brillĂ© en descente et en super-G sur toute une saison, la raison principale est simple, c’est qu’elle n’a jamais participĂ© Ă  beaucoup de courses. Mais elle a dĂ©jĂ  montrĂ© Ă  mainte reprises ĂȘtre capable de performer, en 12 descente disputĂ©s sur la coupe du monde, elle en a remportĂ© 2, et est montĂ©e Ă  3 autres reprises. En super-G le bilan est encore meilleur, sur 16 participations elle compte 4 victoires et un podium, montrant de rĂ©elles capacitĂ©s dans l’ensemble des Ă©preuves. En slalom et en gĂ©ant, nul besoin de rappeler le palmarĂšs de la plus talentueuse des skieuses.

Passer sur un format Ă  50/50 en Ă©preuve de vitesse/technique n’est pas vraiment un avantage pour Shiffrin si on regarde les statistiques. Mais je pense que personnellement au vu de la nouvelle concurrence en Slalom avec Liensberger et Vhlova depuis quelques saisons, ainsi que l’arrivĂ©e rapide de Marta Bassino en gĂ©ant, cela ne peut ĂȘtre qu’un point positif pour Shiffrin que d’avoir 2 Ă©preuves oĂč elle surclasse ses adversaires directes.  J'Ă©mets quand mĂȘme de la retenue suite Ă  l'interview de prĂ©-saison qu'elle a tenue chez Atomic : "Le classement gĂ©nĂ©ral est toujours dans un coin de ma tĂȘte, mais ce n'est pas mon objectif principal. Ma vĂ©ritable prioritĂ©, la chose qui guide toutes mes dĂ©cisions, c'est de savoir si je suis capable de skier le slalom et le GS au mieux de mes capacitĂ©s, Ă  mon meilleur niveau. Si je sens que ce n'est pas le cas, j'enlĂšverai quelques courses de vitesse ou ceci ou cela, ou je dirai mĂȘme que le globe terrestre n'est peut-ĂȘtre pas quelque chose que je veux faire." C'est Ă  la fois trĂšs clair, et trĂšs ambigĂŒe. Si Shiffrin domine le technique comme elle le souhaite, et qu'elle est logiquement en tĂȘte du gĂ©nĂ©ral, n'ira t'elle pas le jouer ?

Petra Vhlova 

La tenante du titre s’avance en toute logique comme une sĂ©rieuse prĂ©tendante au doublĂ©. Skieuse qui d’annĂ©e en annĂ©e est de plus en plus complĂšte, elle a sĂ» profiter de l'absence de Shiffrin et aller chercher la plus belle rĂ©compense du ski alpin. Elle n’a remportĂ© aucun petit globe l’annĂ©e passĂ©e, mais elle s’est imposĂ©e en prenant une seconde place en slalom, sa discipline de prĂ©dilection. Elle est aussi aller chercher de prĂ©cieux points dans les disciplines de vitesse, qui ont clairement fait la diffĂ©rence avec sa dauphine de la saison derniĂšre, Lara Gut.
Vhlova est une excellente technicienne qui sera capable d’aller chercher des points dans toutes les disciplines encore cette annĂ©e, les sections de vitesse lui feront Ă©videmment dĂ©faut, mais elle taille les parties techniques tellement Ă  la perfection qu’elle a rĂ©alisĂ© de jolis coups comptant 6 top 10 en une dizaine de participations souvent aux mĂȘmes endroits. En Super-G elle compte une deuxiĂšme place, et n’est sortie qu’à 2 reprises du top 10 la saison passĂ©e. Elle livrera une nouvelle fois une sĂ©rieuse bataille aux avants postes Ă  voir comment elle rĂ©pondra en descente. Peu d'infos sortent sur Vhlova qui a toujours Ă©tĂ© discrĂšte.



Lara Gut


Dauphine de Petra Vlhova, au terme d’une saison qui avait dĂ©marrĂ©e tranquillement, on a retrouvĂ© la grande, peut ĂȘtre mĂȘme la meilleure version de Lara Gut. Depuis quelques saisons, elle n'apparaissait plus Ă  un niveau incroyable et Ă©tait clairement en retrait depuis sa victoire au gĂ©nĂ©ral en 2016 avec 1516 points devant une certaine Lindsey Vonn. La Suissesse avait connu des blessures, avant de recommencer Ă  revenir progressivement depuis 2 saisons. Impressionnante l’annĂ©e derniĂšre, elle avait Ă©tonnĂ©e surtout en GĂ©ant oĂč elle avait montrĂ© une vraie capacitĂ©, et surtout une vraie marge de progression. Elle a surtout explosĂ© la concurrence en Super-G, et est toujours placĂ©e en descente. La gagne avec Vlhova ne s’est vraiment pas jouĂ©e Ă  grand-chose, et elle a clairement Ă©tĂ© la plus dĂ©savantagĂ©e par ce calendrier clairement technique, elle qui ne dispute aucun slalom. D’autant plus si on appuie sur l’annulation de fin de saison du Super-G de Lanzerheide, et sa sortie prĂ©maturĂ©e en gĂ©ant. 

Est-elle pour autant favorite avec un calendrier qui rĂ©duit les slaloms ? A 30 ans, elle apparaĂźt au top de sa forme, la question est plus de savoir quelle sera sa prioritĂ© cette saison avec les Jeux Olympiques de 2022. Elle a en tout cas toutes les armes pour aller lutter une nouvelle fois pour le gĂ©nĂ©ral. Ajout aprĂšs la confĂ©rence Atomic, et les propos tenus par Sofia Goggia, Lara Gut est en forme, trĂšs en forme et selon Goggia encore, son objectif principal reste l'or Olympique, devant le gĂ©nĂ©ral.



Des surprises en nombre


DerriĂšre ces 3 filles, nombreuses sont celles qui peuvent crĂ©er la surprise en cas de blessure, changement de prioritĂ© ou tout autre Ă©vĂšnement venant Ă  en mettre une en touche. 

Des spĂ©cialistes de la vitesse comme Brignone, Goggia,  peuvent aller se faire une grosse place dans les 3 disciplines et devenir les concurrentes numĂ©ro 1 de Lara Gut.
Des filles plus Ă  l’aise en gĂ©ant et Super-G comme Bassino ou Gisin peuvent aller chercher de prĂ©cieux points en slalom et descente pour se faire Ă©galement une place.
Tour d’horizon des diffĂ©rentes forces en prĂ©sence.


Sofia Goggia 


L’italienne a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© au plus haut niveau 3Ăšme et 4Ăšme en 2017 et 2018 c’est une excellente descendeuse, qui n’hĂ©site pas Ă  prendre le maximum d’engagement. C’est son style caractĂ©ristique qui fait souvent quitte ou double. Si on regarde sa saison 2017 oĂč elle termine avec plus de 1000 points, elle pourrait dans une mĂȘme situation aller jouer devant. BlessĂ©e en 2021 en genou alors qu’elle n’était pas en course, il faudra voir comment elle s’est remise de cette blessure au genou, Ă  priori plutĂŽt bien. DĂ©but Octobre dans l'interview donnĂ© Ă  Atomic, elle disait avoir retrouvĂ© ses sensations et qu'elle Ă©tait trĂšs rapide, en relativisant toujours sur le fait qu'elle avait besoin de voir en compĂ©tition.
J’ai pas mal de doutes personnellement sur sa capacitĂ© Ă  ĂȘtre rĂ©guliĂšre sur une saison complĂšte, elle qui est plus une fille sur une course d’un jour capable de claquer de grosses performances ou d’au contraire partir Ă  la faute, mais c’est complĂštement ce qui la caractĂ©rise.

Je pense qu’on devra surtout faire attention Ă  elle sur les Jeux Olympiques, elle qui a 28 ans est tenant du titre sur la descente. Objectif gros globe Ă  plus long terme pour Goggia, dans 1 ou 2 saison, d'autant plus si elle continue Ă  s'amĂ©liorer ou gĂ©ant, discipline dont elle a fait un objectif personel.



Michelle Gisin 


VĂ©ritable couteau suisse, Gisin est capable de marquer des points dans absolument toutes les disciplines, 3Ăšme du classement gĂ©nĂ©ral la saison passĂ©e elle s’est surtout imposĂ©e dans les disciplines techniques s'avançant au 4Ăšme rang sur chacune des deux spĂ©cialitĂ©s.
Gisin est une fille qui avait brillĂ© il y a maintenant 4 ans sur les disciplines de vitesse, raflant la 7Ăšme place du gĂ©nĂ©ral en descente, et la 4Ăšme en Super-G. Elle aurait Ă©tĂ© le profil numĂ©ro 1 pour aller s’avancer en tant qu outsider, mais malheureusement la suissesse a Ă©tĂ© touchĂ©e Ă  l’étĂ© par une mononuclĂ©ose dont elle peine Ă  se remettre, bien qu’elle ai repris l’entraĂźnement normalement depuis Septembre le staff et elle mĂȘme ne veulent pas de fixer de grands objectifs cette saison.


Dans une situation assez similaire on retrouve Corinne Suter, elle est une des filles les plus rĂ©guliĂšres depuis 2 saisons maintenant en Super-G et descente, ne s’avance jamais en slalom et rarement en gĂ©ant. Elle aurait pu profiter de ce nouveau calendrier pour aller prendre une belle place, mais la Suissesse ne pourra commencer la saison Ă  Soelden compte tenu d’une rĂ©cente blessure aux 2 tibias (contusions osseuses). 




DerriĂšre j’aurai pu parler de Katarina Liensberger qui a remportĂ© le classement de slalom, mais elle sera la premiĂšre pĂ©nalisĂ©e par le nouveau calendrier, elle qui ne s’aligne pas en descente et en Super-G.  Holdener ne devrait pas du tout se concentrer sur le gĂ©nĂ©ral, et proposera certainement les Jeux Olympiques oĂč elle avait glanĂ© 3 mĂ©dailles en 2018. D'autant plus qu'elle s'est fracturer la main il y a quelques jours, et qu'elle manquera Soelden.

Si je devais dĂ©gager quelques noms pouvant crĂ©er la surprise Ă  leur Ă©chelle, je pense Ă  Ledecka et Siebenhofer qui ont un profil technique assez proche. Les deux femmes sont d' excellentes glisseuses en descente, parmi les meilleures dans ces secteurs, elles ont des classements intĂ©ressants en descente, respectivement 8Ăšme et 10Ăšme la saison passĂ©e. Ledecka Ă  mĂȘme Ă©tĂ© 2Ăšme il y a 2 saisons, l’annĂ©e passĂ©e sa lourde chute lui a complĂštement freinĂ© sa saison, et elle a par la suite fait une croix sur les mondiaux. Elle a complĂštement explosĂ© en Super-G l’annĂ©e passĂ©e montrant de rĂ©elles capacitĂ©s techniques et pourrait encore plus crĂ©er la surprise si elle parvenait Ă  venir marquer des points sur les manches de gĂ©ant.
Siebenhofer de son cĂŽtĂ© a montrĂ© un visage particuliĂšrement intĂ©ressant en gĂ©ant, oĂč elle est venue perçée par 2 fois la 5Ăšme place alors qu’elle ne s’était plus alignĂ© sur cette discipline depuis 2016. Je ne comprends pas trop pourquoi elle n’arrive pas en Super-G, mais elle pourrait complĂštement amĂ©liorer sa quinziĂšme place.


C’est une saison particuliĂšrement compliquĂ©e Ă  pronostiquer avec les 3 principales favorites qui sont largement au dessus, de part leur rĂ©gularitĂ©, et leur capacitĂ© Ă  s’aligner dans toutes les disciplines. Exception faite pour Lara Gut qui ne s’aligne pas en slalom.

Shiffrin est pour moi un cran au-dessus assez logiquement de par son talent, mais l’AmĂ©ricaine aura fort Ă  faire si elle veut aller chercher un quatriĂšme gros globe, et il faudra surtout voir si elle est en capacitĂ© d’aller faire de gros rĂ©sultats dans les disciplines de vitesse.
Vlhova est pour moi en retrait par rapport Ă  Lara Gut et Mikaela Shifrin, la Slovaque bĂ©nĂ©ficie d’un avantage extra-sportif qui lui permet d’ĂȘtre nettement moins dĂ©pendante des annulations que Lara Gut. Car si le calendrier se dĂ©roule sans accroc, blessure, elle ne sera qu’au mieux 3Ăšme pour moi.

Lara Gut serait la favorite logique, mais chaque annulation serait un vrai coup de couteau Ă  chaque fois pour elle. A l’inverse, Shiffrin qui est complĂštement polyvalente serait la moins concernĂ©e des trois sur ce point. ComplĂštement capable de prendre de gros points dans toutes les disciplines je vois, avec @Romain une Shiffrin impĂ©riale sur une annĂ©e Olympique.
Un point important que je n’ai pas Ă©voquĂ© est son nouveau compagnon qui n’est autre qu’Aleksandr Kilde qui est parmi les meilleurs descendeurs du circuit masculin. Ce n’est pas un Ă©lĂ©ment direct dans les performances de l’AmĂ©ricaine, mais je suis persuadĂ© que ça ne peut qu’ĂȘtre un plus dans l’influence globale.

Le début de Calendrier étant rythmé par des disciplines uniquement technique avec du géant et du parallÚle donne forcément un bel avantage directement à Shiffrin & Vhlova. Gut pourrait déjà prendre un peu de retard sur ses deux adversaires directes, et quand il faudra répondre présent pour Gut, ce sera en pleine période pré-jeux Olympiques, pas sûr alors que la Suissesse prenne tous les risques pour rattraper son retard ?

La deuxiĂšme Ă©tape Ă  Lech est un parallĂšle, ce sera comme la saison passĂ©e, le seul de la saison mais il est quand mĂȘme important car il distribue 100 points. Vhlova et Gut seront alignĂ©es, j'ai un doute sur la prĂ©sence de Shiffrin, mĂȘme si la balance penche pour une prĂ©sence.


Je recommande fortement de ne pas prendre de pari de suite, il est toujours possible qu’une blessure survienne dans les derniers jours de prĂ©paration. C’est pour cette raison que je vous invite Ă  repasser sur cette preview dans quelques jours, et de surveiller mon compte twitter pour ĂȘtre notifiĂ© de l’ajout de mes paris sur cette saison 2021-2022 de ski Alpin.







Nos pronostics

IntitulĂ© CĂŽte Mise OĂč Parier
Shiffrin 3 1% Winamax

Les derniers pronostics