PREVIEW BIATHLON COUPE DU MONDE 2020/2021

avatar
Posté par
VPronos
PREVIEW BIATHLON COUPE DU MONDE 2020/2021

L'analyse

Plus que quelques jours avant le dĂ©but de la coupe du monde de Biathlon et après avoir dĂ©cortiquĂ© les chances du cĂ´tĂ©s des dames, je m’attaque aux hommes ! 


Il faudra faire sans une LĂ©gende


La coupe du monde ne sera pas pareil sans la légende qu’est Martin Fourcade.
Depuis plusieurs saisons on avait toujours un gros duel entre lui, les norvégiens et les russes.
En tant que fan depuis des annĂ©es avant tout de ce sport, ca a Ă©tĂ© un dĂ©chirement car c’est vraiment le sportif avec lequel j’ai grandi tout au long de son Ă©norme carrière. 


Cette annĂ©e Johannes Boe sera seul au sommet, et seul un poignĂ©e d’hommes pourront rĂŞver du globe cette saison. 


Qui pourra aller chercher Johannes Boe?

C’est LA grande question. Si il y a bien un favori cette année c’est lui, comment oser ne pas le placer en premier dans sa liste ? Le Norvégien lutte depuis déjà 3 saisons avec les meilleurs, et l’année dernière il a remporté le globe avec la manière. En effet, il avait dû faire l’impasse sur plusieurs étapes de Coupe du Monde pour un heureux évènement, la naissance de son fils.

Ses statistiques sont tout simplement impressionnantes, 89% de réussite au tir, la meilleure vitesse sur les skis et désormais un mental en béton. Mais ça n’a pas toujours été le cas sur le dernier point, Johannes a souvent eu des moments de vide lors de tirs, souvent simples. Mais tout cela semble derrière lui désormais, bien qu’il n'ait pas été rassurant en pré-saison à Beitostolen en Norvège lors de tests non chronométrés, il est complètement passé à côté sans vraiment l’expliquer…
Rien d’alarmant mais c’est tout de même à relever.

Vous l’aurez compris, on a bien un énorme favori chez les hommes cette année, et sur le papier il faudra être très costaud pour aller embêter le maillot jaune.

La patrouille de France Ă  la chasse

Depuis plusieurs saisons déjà on assiste à une montée en puissance des coéquipiers de Martin Fourcade.

Celui à qui on pense directement est évidemment Quentin Fillon Maillet (QFM) le nouveau leader de l’équipe de France.
Arrivé sur le circuit de la coupe du monde en 2013, il n’a cessé de gravir les échelons jusqu’à atteindre le top 3 mondial l’année dernière. C’est un athlète très complet qui a vraiment le profil pour aller décrocher un gros globe de cristal, cela se confirme avec sa régularité quasi parfaite, en effet il n’a loupé qu’une seule course en 3 saisons !
Quentin a toujours passé un énorme cap il y a de cela maintenant 2 saisons.
Avec 81% en 2017, il était loin des meilleurs sur le pas de tir mais après un gros travail à l'intersaison il est passé à près de 88% ! L’année dernière c’était un peu moins bon mais tout de même honorable avec 86.6%. Mais cela a largement été compensé par son énorme évolution sur les skis. Passant du fond du top 10 au top 5.
QFM a toutes les cartes en main cette année pour aller chercher Johannes Boe. Grosse interrogation autour de ce nouveau statut de favori ? Je pense qu’il saura gérer, il l’a déjà un peu depuis maintenant 1 saison.

Le deuxième français qui sera à la chasse c’est le Rookie Emilien Jacquelin, qui n’a plus rien d’un Rookie…
En entrant sur le circuit mondial l’année dernière sans la moindre pression, mais avec tout à gagner, il a réussi à s'imposer comme un des principaux favoris.
5ème du général l’année dernière, avec en poche un petit globe, des médailles et des ambitions. Il s’est toujours inspiré de son mentor, Martin Fourcade, tous deux se ressemblent énormément que ce soit dans la concentration, le même travail et le même amour du biathlon. Il a passé un printemps difficile, car il a ce besoin d’évacuer du biathlon et là avec cette nouvelle pression médiatique, les sponsors, il n’a plus souffler que physiquement et pas mentalement comme il l’aurait voulu. Il dit avoir encore fait des progrès sur les skis cette année, ce serait vraiment quelque chose de fort car il était déjà parmi les meilleurs sur les skis (10ème) mais capable d’aller puiser au plus profond de lui-même dans des fins de courses.
Il tire également très bien avec ses 85%, une progression de 4% par rapport à la saison précédente. Et lors des Championnats du monde à Antholz, Jacquelin a réussi à toucher 93% de ses cibles ! Reste encore à voir comment il se débrouillera sur le tir debout cette année, celui qui lui pose le plus de soucis et avec lequel il marche à la confiance.

Le troisième tricolore qui sera à la bataille c’est Simon Desthieux, il a toujours été un bon skieur et a souvent eu des difficultés au tir, mais l’année dernière il est monté sur 4 podiums, égalant son précédent record sur une saison. Mais malgré cela Simon n’a jamais remporté une étape de coupe du monde. Il y a quelques jours, il a battu ses compatriotes annonçant sa grande forme, lui qui n’a cessé de progresser au tir et sur les skis depuis plusieurs saison devrait être armé pour aller batailler une place sur le podium du général.

Les bleus arrivent cette annĂ©e comme l’équipe la mieux armĂ©e sur le papier. Je n’en oublie pas Guigonnat, et Claude qui seront Ă©videmment capables d’aller chercher de beaux rĂ©sultats quant on connaĂ®t leur talent. C’est en tout cas l’équipe qui fait le plus peur cette annĂ©e. 

Du monde Ă  surveiller


Après les 3 gros favoris, nombreux sont ceux qu’il faudra surveiller cette année. Et si le premier Boe en cachait un autre ?

Tarjej Boe, semble être un des premiers hommes à surveiller pour le général. C’est la troisième fois de suite qu’il termine quatrième au classement général. Et c’est loin d’être surprenant, lui qui a déjà remporté le gros Globe en 2011, cet excellent tireur n’a certes plus la puissance sur les skis qu’il pouvait avoir, mais c’est quelqu’un qui n’a pas vraiment de pression et qui n’hésites pas à aller batailler avec son frère. Capable de s’arracher dans les courses importantes, d’être solide dans les faces à faces, il reste un adversaire redoutable.
De plus, Tarjej a souvent des gros passages à vide, et cette année le fait que les 4 pires résultats soient retirés, pourrait lui donner un gros avantage comparé à ses adversaires plus réguliers.

Alexander Loginov, comment ne pas parler de l’homme qui fait si peu de bruit? C’est un athlète qui est très complet, mais qui suscite tous les débats. Suspendu pour dopage il y a quelques années, il a purgé sa peine et a été autorisé à revenir sur le circuit mondial. Mais ça ne plaît pas à tout le monde, et il est loin d’être apprécié.
Si l’on met cela de côté, Loginov reste en revanche en dessous des autres que ce soit au tir, ou sur les skis. Mais il a cette capacité à élever son niveau rapidement, comme il a su le faire lors des championnats du monde à Antholz où il a remporté le titre sur le Sprint, puis une place en poursuite. C’est vraiment le Dark Horse du circuit et on peut s’attendre à tout avec lui.
Il s’entraîne seul, peu d’infos sortent, et cette année encore il ne devrait pas s’attarder sur le général mais sur les mondiaux.

Benedikt Doll est le premier Allemand que je surveillerais.. Il a pour la troisième fois terminé dans le top 10 de la coupe du monde. Il est parmi les meilleurs skieurs du circuit, à l’aise sur toutes les distances, mais est également parmi le groupe de fond au tir. Avec seulement 79% de réussite l’année dernière. C’est vraiment un gros contraste, et néanmoins il réussit toujours à atteindre le top 10 ! Souvent, il a un déclic sur une étape, et peut faire tomber toutes les cibles et devenir tout simplement intouchable. C’est un athlète qui a un potentiel incroyable, et cet été il a axé sa préparation sur la vitesse, et à travailler avec un tireur pour améliorer son tir.
Son objectif est inchangé depuis plusieurs saisons, c’est intégrer le top 6. Je pense que cette année il a les capacités de le faire surtout s' il réussit à trouver un peu de mieux sur le tir qui lui coûte beaucoup trop à chaque fois.


Johannes Dale, un Johannes en cache souvent un autre, et bien que le jeune norvégien n’est pas de podium, il a terminé neuvième l’année dernière. Je vous l’annonçais déjà comme la future pépite du biathlon Norvégien il y a 1 an de cela. Difficile de dire à quel niveau on le retrouvera, mais tout ce qu’on sait est qu’il a encore beaucoup travaillé sur son tir et qu’il devrait faire mieux que les 84.5% de l’année dernière. Je pense néanmoins que le plateau est trop dense pour qu’il puisse espérer mieux qu’un top 6. Mais il sera très certainement là sur des podiums, et bien sûr avec l’équipe de Norvège en relais. C’est le favori logique au dossard bleu avec Emilien Jacquelin (dossard récompensant le meilleur jeune de moins de 25 ans).
Jakov Fak, le vétéran Slovène de 33 ans, est toujours là et fait toujours peur. L’année dernière a été compliquée pour lui, il n’a pas réussi à atteindre le moindre podium, mais il ne faut surtout pas l’enterrer quand on connaît le pedigree de l’athlète. Cette année il n’a pas vraiment en tête le général, il veut faire de gros championnats du monde et surtout bien lancer sa saison, ce qu’il n’avait pas réussi à faire l’année dernière. C’est un candidat au top 10, mais il est pour moi loin d’être une menace. C’est un athlète qui se bat et qui ne lâche jamais donc je suis sûr que le retrouvera à lutter pour la gagner cette année.



Arnd Peiffer, très décevant l’année dernière avec l’allemand n'avait pas de jus. Il était pourtant excellent derrière les cibles avec 88%, mais c’était trop juste sur les skis et il n’a pas vraiment réussi de gros résultats. Avec seulement 2 podiums, on attendait beaucoup plus de l’homme qui venait de faire 2 fois quatrième du général et avait de bon JO. Peu d’info quant à sa préparation estivale, il s’est préparé avec ses coéquipiers et c’est un peu à l’image d’une Preuss, la force tranquille. On n’a très peu parlé de lui mais attention vraiment je ne serais pas surpris de la voir revenir de très loin. C’est peut être également sa dernière saison, il se laisse cet hiver pour décider.

Derrière le reste des athlètes est un cran en dessous, donc je ne continue pas ma liste.

J’aurai bien tenté le coup avec Kuhn, mais l’allemand a connu un été très compliqué, rythmé de maladies et de blessures. Lui-même n’espère pas grand-chose de cette saison au niveau du classement général, il avait comme objectif un top 15, mais il pense que ce sera trop compliqué.
Fabien Claude semble avoir un profil vraiment intéressant aussi côté français. Tout comme Félix Leitner que j'annonçait déjà l’année dernière, on va voir ce que l’Autrichien nous proposera cette saison, lui qui a un profil très homogène.
Sans oublier évidemment les 2 autres norvégiens qui étaient aux portes du top 10 l’année dernière à savoir, Christiasen et Bjontegaard.
Lukas Hofer, devrait pouvoir comme à son habitude apparaître sur la boîte sur des courses d’un jour.



Je trouve que le choix est d’autant plus difficile à faire chez les hommes, que chez les dames.
Je pense que QFM reste la menace principale pour Johannes Boe, de part son expérience, et ce qu’il a montré par le passé. C’est quelqu’un de très stable qui a soif de victoire.
Jacquelin semble vraiment être quelqu’un qui va être là et faire des coups, mais je ne sais pas je ne le vois pas encore jouer le général. Le fait qu’il n’y ai pas de public change beaucoup aussi, on a vu comment il a su s’arracher dans des derniers tours porté par l’euphorie du public.

Loginov et Fak sont les deux de ma liste que j’élimine car ils ont dit se focus sur les mondiaux.
Dale à l’image d’un Jacquelin cela semble un peu tôt pour tenir une saison, mais avec la règle des 4 impasses les cartes sont rebattues. Au niveau betting je trouve que c’est pas vraiment intéressant chez les hommes.
BWIN LES MEILLEURES CÔTES PODIUM !

Nos pronostics

Intitulé Côte Mise Où Parier
Quentin Fillon Maillet 8.5 0.5%
Quentin Fillon Maillet podium 1.75 1.5%
Desthieux podium 5.5 0.25%
Peiffer podium 9 0.25%
Doll podium 21 0.25%

Les derniers pronostics